La douleur et l'hypnose

Par définition, la douleur est une expérience émotionnelle personnelle. Elle ne peut être « soignée » qu'en prenant en compte la personne qui en souffre avec son histoire et dans son contexte. L’accompagnement en hypnose est là aussi basé sur une relation de confiance individualisée:

  • lors de douleurs aiguës : soins ou examens douloureux, intervention, fracture...
    Outre le fait de diminuer la sensation douloureuse, l'hypnose permet de transformer un contexte désagréable en un contexte plus agréable . Ce dernier sera mis en mémoire par notre esprit inconscient et aura un retentissement sur la perception de sensations douloureuses ultérieures.

 

  • lors de douleurs chroniques : céphalées, lombalgies, fibromyalgies, algodystrophies, amputations, cancers, sclérose en plaque....,
    l'hypnose est un outil complémentaire aux traitements antalgiques. Elle permet de modifier les sensations douloureuses et de diminuer l'anxiété (qui renforce la douleur) L’utilisation de l'auto-hypnose (voir page Généralités sur l'hypnose) permet à la personne de gérer sa douleur et ainsi d'être autonome (quels que soient l'heure, le lieu...) 

En induisant un état hypnotique, et en se focalisant sur d'autres sensations et émotions, la transmission de la douleur est bloquée par hyper stimulation de certaines fibres nerveuses. L'hypnose est toutefois différente d'une simple distraction car l'imaginaire et le plaisir utilisés permettent l'enregistrement d'une perception corporelle particulière et ainsi, un véritable ancrage dans la réalité du corps.